Marco Brambilla

du 08 octobre au 08 octobre

de 18h à 22h

Evenement Facebook

Entrée Libre

Entrée Libre

Marco Brambilla

du 08 octobre au 08 octobre

de 18h à 22h

VERNISSAGE

Marco Brambilla : Nu descendant un escalier n° 3, 2019 ■

« Dans Nu descendant un escalier, je voulais créer une image statique du mouvement : le mouvement est une abstraction, une déduction articulée dans le tableau, sans que nous sachions si une personne réelle descend ou non un escalier tout aussi réel. » (Marcel Duchamp, 1913)

Nu descendant un escalier n ° 3 déplace le tableau de Duchamp dans la dimension du temps. L’illusion de mouvement dans la peinture est explorée alors que les personnages qui habitent la toile numérique de ce « n ° 3 » se reconfigurent constamment pour descendre en cascade dans un escalier invisible. Les figures, les formes et la palette de couleurs sont un pur cubisme, maintenant élargi en trois dimensions à l’aide d’une intelligence artificielle (machine learning) et de l’infographie haut de gamme.

Le « cycle de marche » généré par ordinateur est une simulation qui, elle-même, est une abstraction du mouvement humain, tirée de nombreux enregistrements de capture de mouvement, et ensuite « pondérée » en une figure de marche générique et non sexuée. Les variations des cycles sont rendues à différentes vitesses et collées dans une composition cinétique qui semble évoluer et se régénérer constamment.

Le Nu descendant un escalier n ° 2 de Duchamp est un cas rare où un artiste s’est inspiré d’un précurseur de la technologie (Muybridge) pour le sujet d’une peinture. En ramenant la peinture originale dans le domaine technologique et en ajoutant la dimension du temps, Marco Brambilla tend à compléter le cercle et rendre hommage à l’image déconstruite en utilisant un langage visuel totalement contemporain.

2019-09-19T16:28:53+02:00